Toute action est solidaire

Publié le par Meirieu 2010

" Il y a, sans doute, un « ordre du monde », au sens où le monde nous impose des lois que nous ne pouvons enfreindre sans le mettre et nous mettre en danger. Mais, il n’y a pas d’ « ordre des choses » : tout ce qui a été fait par les hommes aurait pu ne pas être fait par les hommes. Aucune action ne s’impose.

Toute action doit être assumée complètement par ses auteurs, dans ses partis pris et avec ses conséquences… Voilà une vieille théorie philosophique que Descartes a développée et mise en oeuvre il y a plusieurs siècles, mais qui est pourtant loin d’être obsolète. Certes, on peut la contester du point de vue factuel : en faisant valoir qu’un homme peut être jugé « irresponsable » ou que l’état de nos connaissances, à un moment donné, ne permet pas d’envisager complètement les effets de nos actes. Mais, quoi qu’il en soit, cette manière de penser reste un principe d’action essentiel pour l’éducateur qui doit apprendre aux enfants à s’interroger devant le monde : « Quel sens a pu avoir le choix, un jour, de développer la production de masse, de coloniser l’Afrique, de miser sur le pétrole ou sur le nucléaire, de choisir tel ou tel matériau de construction, etc. ?

Comment cela s’est passé dans l’histoire des hommes ? Quelles valeurs étaient  là derrière et quelles conséquences cela a-t-il eu ? » À partir de là, toutes les interrogations éducatives sont possibles, de la plus triviale à la plus exigeante :

« Quel sens peut avoir pour toi le choix de ne pas trier tes déchets, de prendre ton véhicule plutôt que les transports en commun, de gaspiller l’eau, de fumer, de te goinfrer de sucre ? Et quel sens cela peut-il avoir, pour des adultes, de boycotter la réunion des locataires, de soutenir l’association de quartier, d’aller à la bibliothèque, de ne pas voter aux élections ? » Rien n’est innocent. La solidarité n’est plus seulement un idéal, c’est un fait. Au quotidien et dans les moindres détails. Toute action, par définition, est solidaire : ayons le courage de l’assumer. "

LE MONDE N’EST PAS UN JOUET / Philippe Meirieu / DDB - 2004

Publié dans Meirieu l'écolo

Commenter cet article