Dans l'Express

Publié le par Meirieu 2010

... publié sur le site Internet de l'Express le 21 septembre.

Spécialiste des questions d'éducation et de pédagogie, l'universitaire Philippe Meirieu pourrait conduire la liste Europe Ecologie aux élections régionales en Rhône-Alpes. C'est en tout cas le voeu de Daniel Cohn-Bendit.

Après avoir soutenu le mouvement écologique aux dernières élections européennes, Philippe Meirieu, professeur à l'université Lyon 2, se sent "prêt" pour conduire la tête de liste Europe Ecologie aux régionales de mars 2010.

A l'origine, ce sont des militants écologistes qui ont évoqué la candidature de l'ancien directeur de l'institut national de recherche pédagogique (INRP). Joint par LEXPRESS.fr, Philippe Meirieu confirme qu'il "a bien été sollicité par
Daniel Cohn-Bendit et Michèle Rivasi". Vendredi, le premier a d'ailleurs annoncé la chose publiquement lors d'un débat organisé à Lyon par Libération.

Meirieu, lui, reste prudent: "Il faut que les instances des Verts et d'Europe Ecologie manifestent clairement cette volonté".

Dans six à huit semaines, au plus tard fin novembre, Philippe Meirieu devrait être fixé sur son avenir. "C'est assez compliqué, explique-t-il. Il faut d'abord construire un véritable projet et voir quelles personnalités de la société civile seront présentes sur les listes".

Meirieu prend ses distances avec le PS

Encouragé par le très bon score d'Europe Ecologie aux élections européennes, Philippe Meirieu pense qu'il est temps "d'imaginer la politique autrement, en envisageant les problématiques d'une manière plus globale".

Pour celui qui a longtemps soutenu le Parti socialiste, le divorce avec le parti de la rose est bel et bien consommé. "Je suis agacé par le comportement du PS et par ses cadres qui sont toujours dans une logique de carrière."

Et de poursuivre: "Le PS est resté dans une sorte d'inquiétude électoraliste. Et même si notre adversaire reste la droite ultra-libérale incarnée par Nicolas Sarkozy, les socialistes ne sont plus aujourd'hui en position de mobiliser."

Quant à l'avenir d'Europe Ecologie, Philippe Meirieu est très confiant."On peut transformer l'essai et améliorer notre score des européenne."

Victor Dhollande-Monnier

Publié dans Dans les médias

Commenter cet article